Occuper son espace ou prendre sa place ?

Occuper son espace ou prendre sa place sont deux options qui peuvent sembler synonymes. Toutefois, elles sont très différentes!

On nous a probablement tous déjà conseillés de prendre notre place, d’imposer nos limites, de mettre notre pied à terre en croyant que nous serions en mesure de nous faire respecter.

Et même si on met tous ces conseils en œuvre, avez-vous remarqué que c’est toujours à recommencer? Et qu’on a beau vouloir imposer ses limites, on se sent tout de même envahis régulièrement?

Plus on pousse pour mettre nos limites, plus il y a une force opposée qui appuie de l’autre côté. Cette force peut se manifester à travers une autre personne ou une situation. Et en bout de ligne, on se retrouve à devoir retrousser nos manches, à travailler encore plus fort et surtout, à tenter de trouver la bonne façon de nous faire respecter par les autres.

Lorsqu’on tente de mettre notre pied à terre en disant « c’est assez! », il se peut que temporairement, les choses changent. Toutefois, les gens reprendront graduellement leur même position et les circonstances de la vie reviendront se concrétiser d’une façon très similaire… et nous nous sentirons découragés, impuissants et voire même frustrés. Ce faisant, nous devenons prisonniers de cette fameuse Loi de l’Attraction qui opère à travers la Polarité.

Tant que la source de notre signal vibratoire ne change pas, c’est comme si nous étions connectés à un thermostat qui est programmé à un degré spécifique. Si notre signal vibratoire envoie une information de victime ou de manque, il continuera à l’envoyer tant que la source ne sera pas dissoute. On aura beau crier, travailler fort, décider fermement ou même vouloir imposer, notre signal vibratoire émettra la même information comme le degré d’un thermostat. C’est l’équivalent de lancer une invitation aux gens qui nous entourent de venir nous envahir, de nous manquer de respect, de ne pas nous honorer et même d’abuser de nous.

Pour modifier la température ambiante, nous devons modifier l’information contenu dans le thermostat. S’il est programmé pour tempérer une pièce à 70 degrés Fahrenheit, il fera augmenter la chaleur s’il fait plus froid ou cessera de fonctionner s’il fait plus chaud.

C’est sensiblement la même chose qui se produit avec l’humain. Si nous avons été programmés à devoir imposer nos limites pour nous faire respecter, à travailler fort pour que les gens nous écoutent ou qu’on ressente fréquemment une sensation d’envahissement, le même signal continuera à émettre encore et encore, tant qu’il ne sera pas dissout à la source.

Serait-il possible qu’il y ait une autre façon de faire qui ne nous est pas familière, mais qui pourrait fonctionner avec grâce et facilité afin de dissoudre ces patterns directement à la source?

La réponse est OUI… il s’agit d’apprivoiser à occuper son espace au lieu de constamment devoir prendre sa place pour se faire respecter.

Prendre sa place requiert la participation constante de la structure de l’ego qui survit dans la polarité et qui « joue du coude ».

Occuper son espace prend sa source dans le cœur qui vit dans la NEUTRALITÉ et crée un environnement paisible, clair, fluide et léger.

 

Alors comment fait-on pour occuper son espace me direz-vous?

Ahhh j’adore cette question et la réponse qui l’accompagne! Nous y accédons à travers le ressenti des Qualités du Cœur, telles que l’Amour, la Joie, la Paix générant de l’Harmonie; l’Appréciation, le Courage et la Légèreté créant de la Vitalité ainsi que la Compassion, l’Émerveillement et la Bonté faisant place à la Prospérité.

Ces 12 vibrations du cœur forment ce que j’appelle l’Effet Plénitude. Lorsque nous vivons en Plénitude, il ne nous manque de rien… ni d’amour, ni de paix, ni de respect. Tout – et je dis absolument TOUT – est rempli à pleine capacité.

Prendre sa place requiert un effort constant. Ça demande d’être constamment aux aguets pour ne pas se faire prendre. Donc tout le temps investi à nous assurer de protéger nos arrières n’est pas vraiment vécu. Le mental est occupé à évaluer, comparer et à juger pour ne pas être abusé, envahi ou menacé. On passe notre temps à ressasser les situations passées pour se protéger dans le futur.

Et qu’en est-il du moment actuel… de l’instant présent? Où sommes-nous durant tous ces instants? Est-ce que nous participons activement à notre Vie ou fait-on simplement tenter de nous protéger en établissant diverses stratégies? Peu importe que ce soit des situations de votre vie personnelle ou professionnelle, le mental a été programmé par la structure de l’ego à vouloir tout contrôler pour éviter de souffrir.

Lorsque nous sommes en Qualité de Présence à travers les activités quotidiennes, nous vivons pleinement notre Vie! Nous ne nous mettons pas en attente que les circonstances changent pour être bien… nous vivons et l’expérimentons à travers chaque instant qui succède au suivant. Ce que je vous invite à intégrer dans votre vie est l’Appréciation de ce qui est… je vous propose d’apprécier ce qui est déjà présent dans votre vie, dès maintenant.

La majorité des gens se mettent sur pause en attendant que la santé revienne, que leurs relations soient plus harmonieuses ou que leur compte bancaire soit plus rempli, bref, l’énergie de cette pause envoie un signal vibratoire de manque, alors au lieu d’accélérer le processus du Cycle de Création dans votre vie, vous le ralentissez sans en être conscients.

Plus nous sommes insatisfaits et mécontents et plus on blâme les circonstances extérieures, plus on se met en cage dans le temps linéaire en espérant que les choses s’améliorent.

Et si on devenait les réels et puissants Cocréateurs que nous sommes au lieu d’être victimes des circonstances? Et si on faisait un choix conscient de regarder TOUT ce qui est déjà présent dans notre vie et qu’on commençait à l’apprécier… à l’apprécier vraiment!

L’Abondance est un Droit de Naissance pour chaque humain… et cette abondance prend sa source dans le cœur. Le mental qui est programmé par la structure de l’ego est toujours insatisfait de la situation actuelle ou s’il est satisfait, ce sera de courte durée. La tête veut toujours plus, en demande toujours plus ce qui génère une expansion de toujours plus de manque et de pénurie. L’ego étant une structure de survie implique de vouloir prendre sa place à tous les niveaux, requérant un effort constant.

Le cœur, pour sa part, est en Plénitude avec TOUT ce qui est et de ce fait, favorise toujours plus d’abondance et d’expansion de ressources de toutes sortes. Le cœur offre l’opportunité d’occuper notre espace avec grâce et facilité en ressentant ses qualités.

Il nous arrive de rencontrer des gens qui choisissent de demeurer camper sur leurs positions en étant frustrés, impatients ou toujours inquiets. En accueillant la réelle Compassion pour nous-mêmes et ces personnes, nous offrons la pleine liberté à chacun de vivre sa vie à sa façon unique, sans compromis et sans attendre que les autres changent pour se sentir bien. C’est une question de positionnement!

Pour ma part, j’ai choisi il y a longtemps un positionnement inébranlable dans le cœur… je vis librement ET j’offre cette même liberté à chacun, peu importe leurs choix, tout en occupant mon espace avec fluidité.

La clé réside dans l’accueil et le ressenti des Qualités du Cœur! Je vous invite à les découvrir ou à les approfondir avec l’abonnement gratuit Effet Plénitude. Soyez assurés que cet abonnement sera toujours gratuit et que vous ne serez pas ennuyés par des courriels supplémentaires.

L’abonnement Effet Plénitude est offert à l’Humanité afin d’assister toute personne à expérimenter une nouvelle façon de vivre… une vie vécue à travers le cœur!

Avec Amour,

Sylvie xxx

Laisser un commentaire

Retour en haut